Aimer n’est elle pas la plus belle chose au monde ??? Mais n’est elle pas la pire aussi ???

Aimer c’est imaginer que l’autre nous est voué corps et âme. C’est une pression énorme qui s’abat sur nos épaules !! C’est la frustration et les « non dits » !! Aimer c’est pas tout rose et parfois ça détruit …

Aimer l’autre quand on ne s’aime pas soi même c’est compliqué. On attend qu’il comble un vide que nous ne sommes déjà pas capable nous même de combler ! On lui impute nos problèmes et nos malheurs, car nous avons besoin d’un coupable, sans même nous rendre compte qu’il n’est que l’instrument qui nous permet de nous faire mal nous même. Bien souvent on attend qu’il fasse ce que nous faisons pas pour lui, ou ce que nous faisons trop ! On ne prend pas cas de l’autre mais uniquement de nos besoins personnels…

On fait les choses pour l’autre sans même lui demander ce que lui attend !! on se sent investi de son bonheur, mais nous ne lui demandons si nous en avons le droit. Nous vivons égoïstement à travers l’autre sans lui en demandé l’autorisation.

L’autre devient alors un enjeu, une obligation, un devoir, mais il perd sa forme plaisir, bonheur et insouciance !! C’est là que les rancœurs commencent à s’installer. Sans s’en rendre vraiment compte , nous allons les accumuler et pour certaines même, les faire grandir ! Jusqu’au jour ou elles prennent toutes la place, elles ont reléguées l’amour dans un tout petit coin, tellement petit qu’on ne le ressent presque plus. Pourtant il est là !! il ne demande qu’à sortir et renaître au grand jour et parfois il est tellement étouffé qu’il s’éteint !

En apprenant à s’aimer soi même déjà on diminue se risque et en ne faisant pas de l’autre notre moitié et s’imaginant former un tout, on passe à un risque quasi nul. Faire de l’autre un plus dans sa vie et non pas un enjeu !! Ce dire qu’il faut être deux dans le bien comme dans le mal, ne pas s’approprier le bien et lui laisser le mal. Ne pas lui laisser aveuglement les reines de notre vie mais ne pas s’emparer des siennes.

La clé d’un coup c’est le dialogue mais le vrai dialogue… Celui ou on ouvre son cœur pour le poser sur la table !! celui ou l’on se montre telle que l’on est vraiment, celui ou l’on ne triche pas, ou l’on ne s’invente pas une autre personnalité, celui ou l’on se donne vraiment en prenant bien soin d’effacer le passé et son cortège d’erreur !! prendre l’autre non pour acquit mais pour une perpétuelle découverte !!

Vannessa RENARD

Vannessa Renard – Psychanalyste Saint Nazaire – 06 29 78 39 05

Laisser un commentaire