Et si l’infidélité sauvait votre couple ?

Par Gwen Saulnier

infidélité Nombre de couples divorcent. En cause, souvent le coup de canif dans le contrat. Et si l’adultère pouvait au contraire sauver votre relation ?

Rappelez-vous, au moment de se passer la bague au doigt, il a été clairement défini que vous deviez être monogame. Ce mode de vie a jusqu’ici, déterminé le cadre conjugal par défaut, qui repose sur l’hypothèse, un chouia irréaliste,  que lorsqu’on aime véritablement quelqu’un, on ne doit plus être attiré par quelqu’un d’autre. Parfois, aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs permet de se rassurer.

Il s’agit d’un excellent moyen pour réveiller votre libido ou assouvir certains fantasmes.
Et cette démarche peut avoir des répercussions positives dans votre couple. Vous vous pomponnez, vous cherchez à plaire. Votre « moitié » y est attentif. Il suffit parfois d’un rien pour ramener la passion entre votre conjoint et vous.

En revanche, si vous souhaitez donner une chance à votre couple, il faut s’engager à interrompre la relation d’à côté. Difficile à accepter car il y a parfois un lien qui a été créé. Dur aussi de renoncer au grand plaisir sexuel. Mais si le choix est donné à la survie du couple, il va falloir faire une croix sur cette source de bonheur.

Si la tromperie permet à certains de sortir d’un grand sommeil et de trouver un second souffle, tant mieux. Pour beaucoup, elle aide surtout à ralentir le processus d’érosion, retarder l’échéance. Son grand mérite, c’est de tester la résistance du couple.

L’adultère peut-être aussi l’occasion d’une reconstruction qualitative. Car chacun se réapproprie ses responsabilités. Et la clé du succès, c’est de ne plus attendre que l’autre réponde à tous vos besoins. Sans forcément aller voir ailleurs.

Gwen Saulnier, coach en conseil conjugal

Cliquer ici pour rechercher un autre professionnel

Laisser un commentaire